PIERRE EMMANUEL

Les nouveautés sur le site

Mai 2020


   La frise du centenaire en 3D : activités et articles à voir ici
~ janvier 2016-avril 2017 ~

 

• Cela s'est passé un... Semaine du 24 au 31 mai (ci-dessous).

L'extrait du mois :
    
- « Sur un mort inconnu », 1e édition La nouvelle revue française, n° 320, 1 mai 1940, repris dans Élégies, Œuvres poétiques complètes, vol. I, L’Âge d’Homme, 2001, p. 19.
     - « Conférence de Pierre Emmanuel à Rome en novembre 1981, Discours de clôture de la Rencontre sur l'Unité culturelle des 2 moitiés de l'Europe », Impact, Revue de l'UCO, n°3, 1982.

• Regard sur... Chaïm Soutine.

 


28 novembre 2019 : décès de M. François Livi, exécuteur testamentaire du poète et président du Centre de recherche. Cf. colonne de droite (Centre de recherche).

----------------

     Mme Catherine Emmanuel Carlier, présidente de l'Association des Amis de Pierre Emmanuel, lui rend ici hommage.

     Chers Amis,

     La nouvelle de la mort de François Livi nous a tous bouleversés, il est parti trop vite, trop tôt.
     Au fil du temps nous avions appris à le connaître. Nous aimions son humour, la qualité de son écoute, son humilité, sa bienveillance.
     Parfois, il se plaisait à nous raconter sa première rencontre avec Pierre Emmanuel, en 1966 rue de Varenne, alors qu’il était un tout jeune étudiant et comment très vite ils se lièrent d’une profonde amitié. Une amitié qui ne s’est jamais démentie.
     François Livi exécuteur testamentaire de Pierre Emmanuel fut le président du Centre de recherche, crée en 1986. Il a beaucoup œuvré, avec tous les membres du Centre, à la connaissance et à la mémoire du poète et nous lui en sommes très reconnaissants.
     Comme il va nous manquer lui qui nous a tant donné et tant appris !

     Catherine Emmanuel Carlier
     Présidente de l’Association des amis de Pierre Emmanuel

----------------




Des nouvelles dans "On en parle...", colonne de droite: livres, émissions et articles nouveaux sur Pierre Emmanuel.


 La lettre de l'Association des Amis de Pierre Emmanuel et le bulletin d'adhésion 2019. Merci aux généreux donateurs !



IMPORTANT : Les photos, textes et autres documents de ce site ne sont pas libres de droit, ceux de Facebook ou des affiches non plus.


• Rappel : les liens sont visibles lorsqu'on passe sur le texte.
               Pierre Emmanuel a sa page facebook (ici).

 
Précédemment... en 2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012

Le mot de l'Association

     Depuis sa création, en 1985, l'Association s'est attachée à servir la mémoire de Pierre Emmanuel et à faire connaître son œuvre en apportant son soutien à des publications, rencontres, expositions, émissions radiophoniques et à différents hommages en France comme à l'étranger.
     La création d'un site Pierre Emmanuel s'est imposée comme une évidence et une priorité. Un nouvel outil pour retracer l'itinéraire de l'écrivain, du poète et de l'homme d'action engagé dans son siècle en faisant découvrir ses multiples visages : l'homme de culture, son action auprès des médias, mais aussi l'homme de foi, l'homme courageux, le résistant, le défenseur des droits de l'homme.
     C'est un travail énorme qui fut engagé, un travail exigeant et rigoureux mené par Anne Simonnet (*) aidée dans ses recherches par des témoins de la vie de Pierre Emmanuel, par le Centre de recherche et par la famille du poète. Une approche aussi complète a nécessité des années de consultation dans les archives de la BNF, de l'Imec, l'Ina, et d'autres fonds. Des manuscrits, des photographies, des lettres et des documents souvent inédits, prêtés par des amis, des proches ou d'anciens collaborateurs de Pierre Emmanuel ont considérablement enrichi le site.
     Pierre Emmanuel visionnaire, initiateur et créateur de la Vidéothèque (Forum des Images), confiant dans les nouvelles technologies, aurait certainement apprécié l'instrument de connaissance, de dialogue et d'échange que constitue un tel site.
     Proposer un site clair, lisible, complet et accessible à tous, telle fut notre démarche pour que Pierre Emmanuel reste vivant dans les mémoires.

Catherine Carlier, Présidente de l'Association

 

 (*) Anne Simonnet est professeur de Lettres classiques, Docteur ès Lettres, auteur de l'ouvrage Pierre Emmanuel, poète du Samedi saint et d'une thèse : Le Christ de Pierre Emmanuel. L'élaboration d’un mythe personnel.

La lettre de l'Association 2019Bulletin d'adhésion 2019

Cela s'est passé un... (La micro-information du jour)

24 mai

24 mai 1941

     Article de  Pierre Emmanuel dans La Tunisie Française littéraire : « Sur le mot mystique ». « S’il est un mot dévalué, c’est bien le mot « mystique ». Sa profondeur, son obscurité attirent ; il exprime tous les ineffables à peu de frais. C’est l’un des termes qu’emploient le plus volontiers les snobs de l’indicible, ces vagues Narcisses qui confondent l’émotion spirituelle et spiritualité, veulent prendre pour une haute vie de l’âme leur goût des évasions faciles et des éternités instantanées. Cette attitude de faux détachement a sur le langage et la pensée des conséquences si graves, elle porte les mots et les actes à un tel degré d’abstraction, que l’on ne peut se défendre d’y voir l’un des pires symptômes du mal qui ravage l’époque. Jadis, se servir des mots, c’était se sentir engagé par eux, leur déléguer une parcelle de sa vérité personnelle, les garantir de sa propre intégrité ; maintenant, les mots ne sont plus guère utiles à l’homme que dans la mesure où ils sont créateurs d’illusion. La perte du sens de l’humain jusque dans le verbe laisse l’homme seul, comme un temple désaffecté, au sein d’un monde étranger à ses mots. »

 

25 mai

25 mai 1984

     « Le sable et le rocher », article de Pierre Emmanuel dans France catholique, n° 1954. « [Q]uand je me suis épuisé en vains efforts pour comprendre ce qui se dit là, je songe à mon vieux maître et à sa phrase impérative quand décidément, nous autres petits paysans à la langue un peu gourde, nous n’arrivions pas à former correctement notre syntaxe et notre prononciation : “Parlez français, on vous entendra !” aimait-il à dire. Et déjà ce mot entendre ouvrait pour moi des profondeurs où le son et le sens se répondaient. »

 

26 mai

26 mai 1970

     Pierre Emmanuel est nommé Docteur « Honoris causa » d’Oxford. La cérémonie a lieu à la Maison Française ; Mr Colin Hardie prononce le discours, « faisant allusion aux thèmes bibliques de la poésie de M. Pierre Emmanuel » : « Last month we celebrated the New English Bible, which corresponds to the recent Bible de Jerusalem in France. Today we have a very suitable sequel – the French poet who draws on the Bible for very many of the themes which he distils and interprets in his poetry. »
     On peut voir des photos de la cérémonie ici.

 

27 mai

27 mai 1979

     Pierre Emmanuel prononce à Notre-Dame de Paris une conférence : « Claudel traduit la Bible », introduisant la lecture par Alain Cuny des « Psaumes » traduits par Claudel. « Quel langage, non pas un chant, mais la modulation d’une voix personnelle, peut à la fois atteindre chacun de nous dans l’intime du cœur, et contenir toute notre assemblée, notre monde ? En un temps où l’éternel rapport de l’homme à Dieu cherche à s’exprimer en de nouvelles formes, comment, pour la sensibilité contemporaine, recréer l’espace sacré ? Ou vaut-il mieux dire : quel souffle introduire dans notre sensibilité pour qu’elle s’élève d’elle-même jusqu’à sa dimension sacrée ? »

 

28 mai

28 mai 1969

     Cérémonie préparée par les Éditions du Seuil (cf. lettre du lendemain) pour la remise de l’épée d’Académicien à Pierre Emmanuel par ses amis et donateurs [Sur l’épée est gravé, près de la garde : « Dieu le fit »], 28 mai 1969, in Pour Pierre Emmanuel, Seuil, 1969, p. 45-52. « C’est un bien grand privilège de pouvoir s’adresser au poète lauréat devant le public de ses amis, au nom d’une amitié antérieure à la leur, antérieure à l’existence même de l’œuvre célébrée. C’est à cette chronologie du cœur que tu t’es référé, mon cher Noël, en me demandant de prendre ce soir la parole. » (Bertrand d’Astorg).

 

29 mai

29 mai 1971

     « Changer la vie », article de Pierre Emmanuel dans Le Monde, p. 1 et 11. « Qu’est-ce que la culture pour l’homme d’aujourd’hui ? Quel rôle doit-elle avoir dans la vie sociale ? Quelle place l’État devrait-il lui réserver dans l’idée d’ensemble qu’il se fait de son action ? Telles sont les questions que pose aux milieux politiques, et que devrait poser à l’opinion, l’existence même d’un ministère des affaires culturelles. »

 

30 mai

30 mai 1980

     « Mesurer l’homme à l’aune de Dieu », France catholique, n° 1746. « Avec certains deuils, toute l’existence se lézarde : l’édifice sent sa fragilité. Je viens de perdre ainsi mon plus vieil ami qui m’appelait son « petit frère » : il était mon aîné de plus de vingt ans. Pendant un demi-siècle, il avait été le médecin de mon village. Ce Lorrain de Saint-Michel, grand blessé de guerre, avait la France au cœur et en elle ces deux terroirs, Béarn et Lorraine. Il connaissait l’histoire de la vicomté depuis les premiers Centulle, les feux de notre paroisse qui remontaient à Gaston Phœbus, et trois générations de paysans entre Piétat et Jurançon, entre Sévignacq et Lasseube. Telle était son insouciance de l’argent, qu’il oubliait les billets de banque entre les pages des livres qu’il lisait. Il les “oubliait” aussi parfois sous la soucoupe de la tasse de café que venaient de lui offrir des paysans pauvres.
     L’idée de posséder n’entrait pas dans sa nature. Cette vertu de pauvreté était en lui si discrète qu’il l’ignora sans doute toujours : on pouvait voir de la distraction là où il y avait élégance instinctive, surabondance intarissable de l’être. »

 

31 mai

31 mai 1964

     André Marissel, « L’homme Pierre Emmanuel et le chrétien », Paix et liberté, 31 mai 1964, p. 2. « Pierre Emmanuel est et se veut de son temps et milite aussi bien en compagnie des agnostiques et des athées qu’avec ses frères en religion ! Nous reconnaissons ici, et c’est précisément au cœur de l’Évangéliaire, la transformation de sa révolte de Babel – et – c’est un pas de plus que Pierre Emmanuel accomplit – la révolte contre les chrétiens nommément désignés. Une formidable colère s’empare de Pierre Emmanuel. Colère née d’un excès d’amour et d’une violente impatience envers la bêtise et la bonne conscience, envers sa propre incapacité à vivre l’Évangile de La Nouvelle Naissance. Chacun de nous se sent, aussi bien, concerné par son réquisitoire, troublé de voir celui-ci déboucher sur une apologie assez contestable du bourreau. Mais Emmanuel prophète n’a cure de ménager nos susceptibilités – ou la sienne. Envoûté par son poème vengeur, éclaboussant les justes et les prêtres, les grands et petits bourgeois, il fait son “métier viril” comme un chevalier des croisades et un prodigieux artisan des croisades et un prodigieux artisan de l’invective. »

 
 

À écouter...

Un extrait de Babel lu par Pierre Emmanuel en 1983

 

L'extrait du mois

Poésie

Sur un mort inconnu

     Le suaire de perfection collant aux os
     l’ultime nudité des yeux vêtue d’absence
     l’Âme toute suée avec le sang, le Sang
     avec les larmes ravalé par quelle Bouche
     d’ignominie crachant le verbe au front des purs
     amants du Verbe ! Sois louée d’être la Mort
     aube tranquille sur ce corps tari d’opprobre,
     plus terreux que la nuit. Peut-on être plus nu
     que le limon, et plus ancien ? Cet humble corps
     rendant toute sa chair à la terre, lui rend
     toute la Chair. Ô mains marines ! innombrable
     torse qu’a défoncé la Mort, j’entends la mer
     l’antique Mer d’avant les âges, remuer
     en vous, création totale naufragée.

« Sur un mort inconnu », La nouvelle revue française, n° 320, 1 mai 1940.

__________________

Prose

     « […] le poète est l'homme du commencement. Fasciné par l'origine, l'Alpha des choses : et par ce qu'il y a d'original en toute situation humaine. Sa nature est d'être un point d'émergence de la réalité inchoatique, mal dégagée d'une épaisseur, d'une confusion, d'un mélange et comme d'une mêlée: bref, d'un état que, faute de le pénétrer pour le connaître, nous symbolisons sous le nom de chaos. Cette réalité émergente est humaine, pressentie, imaginée, conçue, dans l'homme, par l'homme, en relation à l'homme : le mot homme entendu non seulement comme l'individu, mais comme l'englobant de toute expérience humaine, de toute forme d'humanité.
     Quand un des plus célèbres biologistes contemporains, François Jacob, écrit des arts qu'ils  “constituent, en un sens, des efforts pour communiquer par divers moyens certains aspects d'une représentation privée du monde”, le poète, du fait de son expérience de l'homme, se sent en droit de récuser cette affirmation. Son effort créateur est tout différent de celui du savant ou du philosophe qui sont, par disposition naturelle, distants d'eux-mêmes dans l'opération et dans l'objet de leur savoir. »

« Conférence de Pierre Emmanuel à Rome en novembre 1981, Discours de clôture de la Rencontre sur l'Unité culturelle des 2 moitiés de l'Europe », Impact, Revue de l'UCO, n°3, 1982.

Le centre de recherche

Le mot du Président

     Le Centre de Recherche Pierre Emmanuel attache la plus grande importance au site Pierre Emmanuel. Récemment créé, grâce à l’Association des Amis de Pierre Emmanuel, à la générosité de la famille du poète, aux compétences et à l’inlassable activité d’Anne Simonnet, ce site fédère les efforts de tous ceux qui sont attachés à l’œuvre de Pierre Emmanuel et ont pris à tâche de la faire mieux connaître. Très riche et fort bien présenté, ce site est un excellent instrument de dialogue entre les spécialistes de Pierre Emmanuel et ceux qui, venant des horizons les plus variés, découvrent son œuvre littéraire, son action culturelle, son engagement dans la vie de la cité.
     Depuis sa fondation, en novembre 1986, le Centre de Recherche Pierre Emmanuel s’efforce de promouvoir et de développer la recherche sur l’œuvre, les activités et la pensée de Pierre Emmanuel. Du premier classement des manuscrits et des inédits du poète à l’organisation de colloques universitaires, de la publication des œuvres poétiques complètes à la publication d’inédits, ses réalisations se sont toujours inspirées de ces principes. La vitalité du site est une aide très efficace à la réussite des actions envisagées pour 2014, trentième anniversaire de la mort de Pierre Emmanuel, et 2016, centième anniversaire de sa naissance.

François Livi, Président


Souvenir et hommage des exécuteurs testamentaires

     Ginette Adamson, Anne-Sophie Constant et François Livi.
     
Chacun d'eux a bien voulu répondre à trois questions :
     - Comment avez-vous connu Pierre Emmanuel ?
     - Quel livre du poète préférez-vous ?
     - Pourquoi vous semble-t-il important que son oeuvre soit connue ?

28 novembre 2019

     M. François Livi, exécuteur testamentaire de Pierre Emmanuel, président du Centre de recherche, professeur émérite de Langue et littérature italiennes à l'Université Paris-Sorbonne, est décédé ce 28 novembre 2019. Les obsèques auront lieu mardi 3 décembre à 10 h 30 dans l’église Saint Jean-Baptiste de Grenelle. Travailleur infatigable, il mit jusqu'à sa mort ses très grandes qualités humaines et intellectuelles au service du poète qui l’honorait de son amitié depuis 1966.
     En attendant de plus amples hommages, on trouvera ci-dessous le récit qu’il faisait de sa première vraie rencontre avec Pierre Emmanuel et le premier article qu’il publia sur son œuvre dans la revue La Table ronde.

François Livi, « Ligne de faîte », La Table ronde, n° 227, décembre 1966, p. 147-148.
 

Éditions, rééditions…

Février 2019

     Les éditions Corlevour rééditent La Face humaine.

 

     « Le but de ce livre n’est pas de donner je ne sais quelles règles d’une poésie qui se dirait « religieuse », mais de montrer quel mode d’adoration prolonge logiquement la poésie. Louange adressée à l’Ouvert, ce livre est lui-même un acte d’adoration mené de son début à son terme.
      L’adoration, face au transcendant, est l’acte intégrateur parvenu à son point de rupture : donc le résultat du travail de la pensée en vue de sa cohérence même, travail qui réussit par cette rupture illuminante où il échoue. Ce travail fait apparaître et converger dans l’homme certaines directions ou intentions privilégiées, constantes de l’esprit dans son activité créatrice, dans sa quête réalisante. La poésie, l’une de ces constantes, peut être dite l’usage exhaustif du verbe en quête de son essence.
     Qui entend cette définition est un poète, quand même il n’aurait jamais écrit un seul vers : mais qui ne l’entend pas, même s’il est poète, ne sera jamais pleinement, exhaustivement tel. Sans pour autant mépriser le métier des vers, ni les jeux verbaux de l’intelligence sensible, je n’emploie le mot « poésie » que dans le sens d’attention passionnée à la vérité consubstantielle au langage, mieux : d’identification singulière au destin du verbe humain. De cette vocation, je cherche la fin aux deux sens du mot : fin qui en est évidemment l’essence. » Pierre Emmanuel

     Sur le site de l'éditeur

On en parle...

21 mai 2020

     Dans un article intitulé « Salah Stétié, une plume entre Orient et Occident », écrit à l’occasion du décès du poète et ancien diplomate, le journal La Croix rappelle qu’il avait rencontré Pierre Emmanuel dans les années 1950, lorsqu’il poursuivait ses études à Paris.

     On peut lire l’article ici.


4-5 mai 2020

     À écouter sur France culture dans la nuit du lundi 04 au mardi 05 mai 2020 (00:01 - 00:36) :
  
   Aspects du sacré dans le monde moderne 5/8 - Présence du sacré dans la littérature contemporaine (1ère diffusion : 10/08/1974),
     par Marcel Croes - Avec Pierre Emmanuel, Jean-Claude Renard et Gilles Marcotte - Réalisation Ronald Theunen.


7 mars 2020

     À l’occasion du prix de l’Association France-Algérie reçu par le chroniqueur Hakim Laâlam, le journal Liberte-Algerie.com rappelle l’action de Pierre Emmanuel aux côtés de Germaine Tillion pour le peuple algérien, en particulier la fondation du « Fonds de solidarité franco-algérien » en 1961.

On peut lire l’article ici.


22 janvier 2020

     France 3 diffuse « Les vies d’Albert Camus ». On y voit Pierre Emmanuel dans une séquence de 1946, prise dans les bureaux du Comité national des écrivains, en conversation avec Mauriac.

     L’émission peut être consultée ici.


18 décembre 2019

     M. François de Saint-Chéron, maître de conférences HDR en littérature contemporaine à Lettres Sorbonne Université, membre du Centre de recherche Pierre Emmanuel, enregistre pour canal-u.tv une émission sur « Les poètes de la résistance » qui fait une belle part à Pierre Emmanuel.

L’émission peut être consultée ici.


28 octobre 2019

     Les InfosDijon signalent que Michel Lagrange a reçu le 27e prix de l'association des Poètes de l'amitié. Dans son discours de remerciement il a cité Pierre Emmanuel « à partir d'une de ses préfaces où il plaidait pour "un combat intellectuel et spirituel, un élan vers ce qui nous dépasse et nous métamorphose, la poésie comme exercice, comme acte spirituel dont le risque s'inscrit dans l'existence même, ce n'est pas un jeu, c'est une édification de soi, un destin". »

     On peut lire l’article ici.


30 septembre 2019

     À son tour Le Soir de Bruxelles évoque Pierre Emmanuel à propos de la mort de Chirac en rappelant la création de la Maison de la Poésie.

     On peut lire l’article ici.


26 septembre 2019

     Le journal des arts rappelle que M. Jacques Chirac, « l’allié des arts et de la culture », permit la création de la Maison de la Poésie de Paris, à l’instigation de Pierre Seghers et Pierre Emmanuel.
     L'article ne précise pas que, quelques années plus tôt, Pierre Emmanuel avait porté le projet de la Vidéothèque, aujourd'hui "Forum des images" - ce que rappelle un article du Point, ni que M. Chirac l'avait nommé à la tête de l'INA lors de sa création.

 

     On peut lire l’article du Journal des arts ici,
     celui du Point ici.
     Pour en savoir plus sur la vidéothèque, voir ici.


3 septembre 2019

      Le site lapresse.ca rend hommage au journaliste Pierre Nadeau, mort ce 3 septembre 2019. Elle rappelle :

     « C’est le grand poète et futur académicien Pierre Emmanuel qui se prit de sympathie pour le jeune Canadien et qui lui octroya des petites piges à raison de cinq dollars pièce. »

     On peut lire l’article ici.